• headerimg01 250
  • headerimg02 250
  • headerimg03 250
  • headerimg04 250
  • headerimg05 250

Témoignages d’élèves

Désir d’écrire remercie vivement les personnes qui se sont prêtées au jeu avec tant de sincérité.

 

Zorah Viola – La Mure (France)

Les cours de Désir d’écrire m’ont apporté connaissance, ouverture d’esprit et confiance. La preuve en est mon livre "De famille à tribu" " est édité aux éditions L’Harmattan. Je tiens mon livre dans mes mains et je peux vous dire que je ressens une immense émotion et un grand bonheur. Merci à Alain Maillard, mon formateur, pour son soutien et sa patience ainsi qu’à toute l’équipe de l’école.

 


 

Jeanne de Lafontaine (France)

Je viens de recevoir mon livre « Coupable de naissance » !

Je remercie encore une fois « Désir d’écrire ». Je ne peux dire que du bien de votre école. Jamais, je n’aurais pu y arriver seule. J’ai pris beaucoup de plaisir au cours des exercices pendant la formation.

Je remercie chaleureusement mon formateur pour son aide préciseuse.

 



Christian Molk - Savièse (Suisse)

Mettre de côté depuis plus de trente ans une exigence intérieure d’écrire et de partager le produit de cette écriture a été mon parcours jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’à ce moment où le site de « Désir d’écrire » m’est apparu.

En travaillant avec les méthodes et les outils proposés, je sais maintenant pourquoi j’ai accumulé tous ces écrits sans ni les terminer ni les publier. À ce stade, rien n’est encore certain quant à l’aboutissement concret, mais tout est devenu plus confortable parce que plus clair. J’ai fait mienne cette posture attribuée à Beethoven: «S’attacher aux résultats est cause de malheur et de misère.» Cette vision s’est formée dans le cheminement proposé par Désir d’écrire. La confiance nécessaire pour donner suite à ce que j’avais ébauché s’est développée au fil des voies offertes. Le regard qui n’était fixé que sur le produit s’est lentement déplacé sur le chemin.

Cet itinéraire n’a pas de prix. Libéré, j’écris.



Léonard Adehn - Nice (France)

Je trouve le contenu des cours assez universitaire, les connaissances sont bien là : libre à chacun d’approfondir ou pas. J’apprécie tout particulièrement le côté dissection. L'analyse graphique, presque arithmétique des œuvres me convient particulièrement. Savoir pour qui j’écris, définir un auditoire est devenu la source de chaque mot. Etre constant dans la pratique, rigoureux dans la chronologie, fidèle aux fiches de mes personnages, crédible dans mes inventions géographiques et historiques me semble la moindre des politesses envers ceux qui me feront la joie de partager mes mots.

L’investissement financier est important, mais il n’est rien comparé à l’investissement personnel dans une formation à distance où les contacts sont rares. Boucler la formation en un an, en plus d’une activité professionnelle, n’était pas réalisable dans mon cas. Il m’a fallu apprendre à faire du temps mon allié pour conserver ma motivation. Aux deux tiers du parcours, après un an de travail assidu, je me sais capable d’être un professionnel de l’écriture, armé d’outils et de techniques utiles au quotidien de l’auteur.

Je peux dire que j’écrivais pour écrire, désormais j’écris pour être lu.



E.M. - Le Vésinet (France)

L’envie d’écrire me taraude depuis longtemps. Mais entre les poèmes d’adolescence et les textes courts que je crayonne par hasard entre deux réunions, je ne sais pas construire un roman, structurer une nouvelle, poser mon style.

La méthode de Désir d’Écrire apporte des réponses à mes questions, tout en m’incitant à cultiver mes atouts personnels, car les commentaires du coach sont constructifs et bienveillants. Le support méthodologique permet d’avancer à son rythme et de découvrir des genres littéraires auxquels on n’avait pas pensé.

J’ai particulièrement aimé le chapitre sur les modèles: comment analyser, caractériser, un livre ou un auteur que l’on aime – ou qu’on déteste ? En le combinant avec le chapitre sur le roman policier, j’ai décidé d’écrire une nouvelle policière «à la façon de» Conan Doyle…

Il reste pour moi le plus difficile: inventer plus de temps pour progresser dans le programme, et dans mes projets d’écriture personnels!



Sandra Nicaud – Chambésy (Suisse)

La formation m’a aidée à mettre en ordre les idées que j’avais. J’ai appris à construire, à comprendre ma propre technique grâce aux outils donnés. Bien conseillée, j’ai pu avancer et surtout terminer mes écrits que je ne finissais jamais. J’ai trouvé mon style et le genre de livres que je désirais mettre en oeuvre. J’ai acquis plus de confiance en moi, ce qui m’a permis de ne plus avoir peur de me faire lire par autrui, chose impossible auparavant.

On a l’opportunité d’apprendre tous les styles comme le théâtre, la chanson, le journalisme et bien plus encore. Cela permet d’élargir les horizons et surtout de découvrir des passions jusque-là inconnues.

Je recommande vivement l’Institut d’écriture créative à tous ceux qui veulent se parfaire dans le monde merveilleux du livre.

 



Stéphane de Peretti - Arcueil (France)

J'ai commencé à écrire au collège. Lorsque ma santé m'a empêché de continuer mes études, l'écriture m'est apparue comme une solution. J'avais derrière moi pas mal de travail mais rien de vraiment achevé, j'avais déjà mon style mais pas de réelle maîtrise. Alors j'ai cherché une formation. J'en ai trouvé plusieurs, je me suis documenté, j’ai regardé des témoignages, et j'ai choisi Désir d'écrire. Je ne le regrette pas.

Je n'ai pas encore fini la formation, mais les effets sont évidents. J'ai gagné en confiance, en technique, en discipline, je sais comment m'organiser et je suis nettement plus productif, mais au-delà de ça je prends plus de plaisir aussi. Je suis plus satisfait de mon travail, même si j'en vois plus objectivement les défauts... Et je sais que la progression n'est pas finie.

Avant j'avais des idées, maintenant ce sont des projets.

 



ZZ.V (France)

Voilà plus de deux ans et demi que je galère en vain pour écrire mon récit de vie. Les idées sont là mais c’est loin d’être suffisant pour faire un livre qui puisse être édité. Un jour, je découvre sur Internet le site de « Désir d’écrire ». L’offre me paraît intéressante : acquérir les outils pour écrire son livre tout en travaillant à son rythme, la formation peut se faire sur deux ans. Je me lance.

Cette méthode de travail est sérieuse et accessible d’un point de vue théorique. Ce qui est remarquable et indispensable pour progresser c’est l’aide individuelle proposée à chaque élève. J’ai la chance d’être suivie par un conseiller qui m’apporte avec bienveillance les conseils et les critiques dont j’ai besoin pour faire les exercices mais aussi pour avancer sur mon propre écrit. Après dix mois de travail assidu j’ai pris confiance dans le travail d’écriture. J’ai pu construire un plan très détaillé de mon récit de vie et travailler sur un grand nombre de chapitres. Je suis vraiment ravie de l’avancée de mon travail.

J’ai assisté à un atelier d’écriture « organisé par Désir d’écrire » afin de travailler, de partager et d’échanger sur mon propre écrit. Ce stage était dirigé par mon coach en écriture. J’ai à nouveau pu constater le sérieux de cette formation et de ses formateurs. La rencontre et les échanges avec les différents stagiaires ont été enrichissants, vivants et très chaleureux. Nous avons d’ailleurs décidé de continuer à échanger nos écrits
.